Le syndrome de l'hibiscus

21 février 2012

Bal masqué

jarod

Nous y voilà. Mardi-Gras. Le jour du retour de vacances du Syndrome, le jour des beignets (et pas des crêpes comme je l'entends partout, les crêpes c'est pour la Chandeleur, aujourd'hui on bouffe des bugnes, aussi grasses que réconfortantes).

Le jour où on se déguise aussi. Apparemment la tradition tombe un peu à l'eau. Franchement, combien de collègues vous avez croisé en costume de superman ou de lapin ce matin à la machine à café ? Hein ? Moi, aucun. Du coup je me sens un peu stupide, la journée va être longue dans cette tenue de Maya l'Abeille...

Non, je plaisante (encore que. Allez savoir ;-) )

Et puis, de nos jours, le déguisement, c'est plus subtil et c'est toute l'année. On se fait passer pour ce qu'on n'est pas, on tente le coup, on bluffe.
Regardez Philippe Gaillard par exemple.
Le type s'est fait recruter pour diriger l'aéroport de Limoges, en pipeautant son CV dans les grandes largeurs. Il a tenu les commandes pendant 3 mois avant que le pot aux roses ne soit découvert. Bon, d'accord, c'est Limoges, pas Roissy, mais enfin, moi, si je devais prendre la direction d'un aéroport, voire d'un aérodrome de campagne, le pourcentage de mortalité dans un crash aérien augmenterait certainement de façon alarmante. Lui, sans problème, sans diplôme et sans compétence spécifique, il a fait le job, personne ne s'est rendu compte de rien et on le trouvait même bon dans sa partie.

On se croirait dans un film, ou une série télé plutôt. Oui, pour les mordus du petit écran, vous rappelez-vous de cette série assez décousue, Le Caméléon, où un type nommé Jarod fuyait ses ennemis en changeant de peau comme de chemise ? Un jour médecin, le lendemain pompier, l'épisode suivant archéologue. Au passage il procédait à une opération de chirurgie cardiaque, sauvait 40 enfants des flammes et retrouvait l'Atlantide.
Bref, un truc hautement crédible, pensais-je (ce qui  ne m'empêchait pas de regarder). Apparemment la réalité a rattrapé la fiction. Philippe Gaillard avait déjà été incarcéré pour usurpation d'identité. Il s'était déjà fait passer pour un pilote de ligne et même pour un commissaire divisionnaire. Enorme.

Il a été trahi par une ex, qui l'a dénoncé. Les bonnes femmes, je vous jure...

Ca me fait penser. Aujourd'hui, DSK passe à la question sur ses fréquentations douteuses dans les belles suites du Carlton de Lille. Or, voilà-t-y pas que la petite copine de Dodo la Saumure affirme qu'il savait.
Oui, il savait que les dames toutes nues dans la pièce où il se trouvait lui-même tout nu était des prostituées.

Mince alors. Ca remet en cause tout l'argumentaire de la défense, à savoir : quand vous vous retrouvez dans une ambiance conviviale avec des dames à poil, c'est pas marqué dessus si elles sont prostituées ou pas.

Fallait oser. Visiblement, même tout nu, on peut encore se déguiser, tout est dans l'attitude. Mais on est plus vulnérable, quand même.
Vraiment, DSK devrait changer de personnage. Moi je le préférais en spécialiste de l'économie mondiale. Casanova, ce n'est pas un rôle si facile. Et puis, les bonnes femmes, je vous jure...

Rose

Posté par Lechapeaudelapie à 09:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Ouai, je comprends même pas que quelqu'un puise croire qu'on a un soupcon de doute ! On nous prend vraiment pour des c'...

    Posté par Bbuissonniere, 05 mars 2012 à 14:04

Poster un commentaire