Le syndrome de l'hibiscus

30 août 2011

William fait la ronde

belle

-"Je me trouve trop grosse".

-"Chérie tu es très belle, je t'aime comme tu es. Viens..."

Ronchonnage de chérie.

-"Je n'aime pas les filles maigres, toi tu es une vraie femme, tu as des formes, de beaux seins, viens s'il te plait, (j'ai envie de toi)..."

C'est le moment que choisi "Chérie" agacée, triste, dépitée pour remonter un peu plus le zip de sa polaire bleu ciel informe, essuyer ses mains moites sur son bas de jogging noir et se glisser dans le lit conjugal, l'oeil humide, le nez plein, les pieds froids et la tête remplie de culpabilité de ne pas assumer ses dix kilos de trop, de ne pas reussir à les perdre, de ne pas, selon elle, être une bonne épouse. Elle attrape son livre. Et s'enferme dedans. Comme dans ses vetements gris amples collés sur d'autres, usés et fatigués.

Sur M6 hier soir elles avaient le coeur gros toutes ces nanas bien en chair. Heureusement pour elles, William is born! William est un homme tout fin avec un regard de Winnie l'ourson, sa voix est claire, douce et sa compassion envers les bourrelets de ses "patientes" est immense. Tel un gourou il fait déshabiller ses ouailles au centre de trois miroirs. Impossible pour elles de rater un centimètre carré de peau d'orange.  

-"Je veux être une femme normale" crache la trentenaire à la polaire bleue et aux trois enfants, la même qui assure "mon mari ne m'a pas vue nue depuis une bonne dizaine d'année".

William la regarde. Il ne dit rien. Elle s'effeuille. C'est la règle. Le coach doit voir. La candidate doit montrer.

S'en suit des larmes. A chaque fois. (J'ai une grande expérience de cette émission, je voulais que la chronique soit parfaite, voila des mois que je travaille dessus. La vérité c'est que j'ai été grosse, à l'époque William n'existait pas. Alors j'ai perdu tous mes kilos superflus. Une solution pas plus bête qu'une autre pour s'accepter et se trouver "belle toute nue".)  

William sert une accolade, booste le moral en assurant que la bouée sur les hanches c'est "normal", que les cuisses qui se frottent jusqu'au dessus du genoux "oui c'est gros et alors?", le mollet est fin et le pied ravissant. Le sourire est éclatant, les joues remplies mais roses et fraiches, les épaules larges et épaisses mais le décolleté vertigineux. William positive. Les femmes reniflent, se placent de trois quart, de coté puis face au miroir et esquissent une moue amusée. "C'est vrai? Tu trouves que j'ai l'air normal?" C'est gagné.

L'émission se déroule en une sorte de relooking vitesse rapide. Quelques trucs et astuces pour "paraitre" plus mince. Des conseils "maquillage" bien sentis. Un passage bas chez un coiffeur visagiste qui "adapte" la coupe et la couleur aux minois arrondis.

On passe en une demi heure (je sais c'est de la télé) d'une rondouillette en polaire qui pleurniche et ne veut plus baiser à une femme sensuelle, rayonnante qui ose la nuisette sexy et "a hâte" de retrouver son mari.

William tu es énorme!

Julie.

NB : Pour être tout à fait tendance venez découvrir cette association, "Be curvy" fait déjà parler d'elle...Et la page facebook "les jolies formes rondes".

 

Posté par Lechapeaudelapie à 11:05 - Best-of - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire